“La structure du village Bororo assure les rapports entre les hommes et l’univers”, Lévi-Strauss.

« Et pourtant, la signification de la maison des hommes dépasse encore celle qui s’attache au centre de la vie sociale et religieuse que j’ai essayé de décrire. La structure du village ne permet pas seulement le jeu raffiné des institutions : elle résume et assure les rapports entre les hommes et l’univers, entre la société et le monde surnaturel, entre les vivants et les morts. » Extrait, Sixième partie : Village Bororo, XXIII : les vivants et les morts, p.266.

« Et pourtant, São Paulo ne m’a jamais paru laide : c’était une ville sauvage, comme le sont toutes les villes américaines à l’exception peut-être de Washington, D.C., ni sauvage, ni domestiquée, celle-là, mais plutôt captive et périssant d’ennui dans la cage étoilée d’avenues derrière quoi l’a enfermé Lenfant (l’architecte de la ville). » Extrait, troisième partie : Le nouveau monde, XI : São Paulo, p.107.

Lévi-Strauss, Claude. Tristes tropiques, 1955. Paris: Presses pocket, 1984.