“Qui a vécu un seul jour a vécu un siècle” de La Bruyère.

« Qui a vécu un seul jour a vécu un siècle : même soleil, même terre, même monde, mêmes sensations ; rien ne ressemble mieux à aujourd’hui que demain. Il y aurait quelque curiosité à mourir, c’est-à-dire à n’être plus un corps, mais à être seulement esprit : l’homme cependant, impatient de la nouveauté, n’est point curieux sur ce seul article ; né inquiet et qui s’ennuie de tout, il ne s’ennuie point de vivre ; il consentirait peut-être à vivre toujours. »

Les caractères(1688), de Jean de La Bruyère.  Les Caractères ou les Mœurs de ce siècle (Flammarion, 1880), extrait page 350.