Paysage, singularité et universalisme.

Observatoire du Machu Picchu. « Des aménagements ont été faits de façon à ce que le spectateur puisse embrasser à partir d’un point de vue localisé, la continuité des formes entre le premier plan [une roche], et l’arrière-plan [une montagne]. Il est tentant de voir, dans un effet de superposition entre la montagne sacrée à l’arrière-plan et son écho mimétique au premier plan, le désir de rendre ostensible une correspondance entre microcosme et macrocosme sans que l’on sache vraiment si c’est la montagne […] dans l’enceinte impériale ou si c’est, au contraire, la montagne qui est comme la projection à l’extérieur, sur l’horizon, de la roche sacrée. » Philippe Descola, anthropologue, Les formes du paysage, Collège de France, avril 2014.

Continuer à lire

Lettre à Lucilius, De la vie heureuse, la Tranquillité de l’âme, la brièveté de la vie, Sénèque.

Sénèque était un épicurien avant d’être un stoïque ; un épicurien recherche l’ataraxie dont la définition est la vertu du plaisir et le plaisir de la vertu, mais où le plaisir ne produit pas la vertu et la vertu ne doit pas être instrumentalisée pour le plaisir alors qu’un stoïcien recherche la vertu dont la définition est un état d’âme suffisamment travaillé pour user des différents adéquats face aux circonstances. Continuer à lire

Andromaque, de Racine.

Résumé préalable : Les troyens et les spartiates sont des ennemis historiques. La ville de Troie est assiégée par une troisième faction, le royaume d’Épire dont Pyrrhus est le roi. La ville de Troie chute sous le siège d’Épire. Pyrrhus capture Andromaque, héritière du trône de Troie. Continuer à lire

“Préférer cette branche de sureau”, Elliot.

Et la meilleure raison pour moi de préférer cette branche de sureau, c’est qu’elle se lie à un souvenir ancien ; qu’elle n’est pas dans ma vie une nouveauté qui ne parle que par sa forme et sa couleur, s’est associée à mes joies, quand mes joies étaient vives

Le moulin sur la Floss, George Eloit.

Les Grandes Baumettes

Ses multiples enceintes s’étirent indéfiniment jusqu’à se perdre dans les profondeurs des perspectives paysagères ; lorsqu’on s’y attarde à proximité, l’appareillage architectural en pierres de calanques est si abondant et il exprime une telle labeur titanesque que le piéton est capturé par l’intense diffusion de la minéralité du lieu. Continuer à lire

La Cité de l’Air

Extrait d’une notice écrite dans le cadre professionnel.

La Cité de l’Air est un îlot parisien avec un gabarit alternatif à la ville dense qui l’encercle : il s’agit d’une parcelle aux larges côtés ouverts sur les rues adjacentes. Cet îlot sera prochainement réhabilité. Continuer à lire

Établissement de Dakar.

Commentaire préalable : Ce texte est une notice architecturale établie dans un cadre professionnel.

Situé dans un environnement riche en histoire et en projets à venir, le site de l’établissement s’inscrit dans un paysage privilégié, entre cultures, savane et grands projets. Le terrain d’assiette est positionné aux abords immédiats de champs s’étalant sur les collines de Sébikotane ; Continuer à lire