Les prisons de la folie, Catherine Paulet.

Catherine Paulet est médecin-praticien en milieu hospitalier aux Baumettes, elle retrace une histoire de la psychiatrie. Jusqu’en 1970, la majorité de résidents en asile étaient retenus contre leur gré durant des séjours qui duraient en moyenne plusieurs années et qui parfois étaient reconduits à vie. À partir de 1960, la pratique psychiatrique à l’hôpital public s’est progressivement orientée vers un traitement par l’écoute et par l’ouverture dans le contexte immédiat du patient. La méthode retenue est d’aller vers le patient au plus près de lui, au plus près de ce qu’il est et au plus près de ce qu’il le fait.

En prison, le soin au détenu était dispensé par la médecine pénitentiaire et les personnes souffrantes étaient regroupées et isolées de la population carcérale générale. À partir de 1985, la lutte contre l’exclusion et l’accès au soin furent légiférés, et, à partir de 1994, l’hôpital public fut chargé de dispenser l’intégralité des soins aux détenus. Avec l’amélioration des soins, l’incarcération des personnes souffrantes a augmenté ; aujourd’hui, quinze mille détenus (25% de la population pénale) nécessitent des soins. Récemment, des petites structures (U.H.S.A. : Unité Hospitalière Spécialement Aménagée) de quarante chambres ont été construites dans les hôpitaux. Par mesure de sécurité, ces structures répondent aux critères courants d’une prison avec un mur d’enceinte, des cours de promenades et un contrôle d’accès. En dépit de la proximité des équipes soignantes, ces unités en détention pâtissent encore des méfaits des asiles et de leur difficulté à restaurer chez le patient une autonomie à se penser parmi la communauté.

La justice et la santé agissent sur des échelles humaines distinctes ; la justice porte sur un acte alors que la santé traite une histoire personnelle.

Source : Catherine Paulet, « Les prisons de la folie. La psychiatrie à l’épreuve du système carcéral », Les nouveaux chemins de la connaissance, février 2013. http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-les-prisons-de-la-folie-la-psychiatrie-a-l-epreuve-, d’après notes de l’émission radiophonique publiée à la page.