La réintégration, par Simone Weil.

« Par le crime un homme se met lui-même hors du réseau d’obligations éternelles qui lie chaque être humain à tous les autres. Il ne peut y être réintégré que par le châtiment, pleinement s’il y a consentement de sa part, sinon imparfaitement. »

Source : Simone Weil, L’enracinement. Prélude à une déclaration des devoirs envers l’être humain (Paris: Gallimard, 1949), Extrait, première partie : Les besoins de l’âme, le châtiment.