Faut-il se libérer des contraintes ? Faut-il croire à la liberté ? Par Vincent Delecroix.

Le libre arbitre est une fausse liberté dont la finalité est de n’obéir qu’à ses désirs. Selon Descartes, Kant et Spinoza, être libre, c’est renoncer au libre arbitre. La liberté, c’est la construction de ses propres lois morales par le raisonnement. La personne humaine est, certes, tentée de ne pas croire en la liberté car la liberté ne peut pas être connue, mais il est quand même préférable d’y croire. La personne humaine ne saura jamais si un de ses actes a été libre ou pas, mais elle peut savoir par la raison qu’elle est capable de liberté. Dès que la personne humaine initie une différence d’elle-même, aussi petite soit-elle, pour tenter d’imaginer les lois morales, alors, elle s’exerce à la liberté.

Source : Emmanuel Kant et Vincent Delecroix, « Faut-il se libérer des contraintes ? Faut-il croire à la liberté ? Spinoza et Kant », Les nouveaux chemins de la connaissance, mai 2013. http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-faut-il-se-liberer-des-contraintes-14-faut-il-croir, d’après notes de l’émission radiophonique publiée à la page.